Éditorial

Il y a 50 ans, 3 000 travailleuses de la Fabrique nationale d’armes de Herstal (FN) déclenchent une grève au nom du principe « À travail égal, salaire égal ». Afin de commémorer cet événement majeur dans l’histoire du syndicalisme mais aussi dans l’histoire du féminisme, le CARHOP asbl, en partenariat avec l’ULB et l’ULg, ont organisé un colloque de deux journées en mars 2016 au cours desquelles, chercheurs et chercheuses, syndicalistes, militant-es, travailleurs et travailleuses, représentant-es des milieux associatifs mais également des témoins des faits ont mis en commun leurs approches plurielles, apportant ainsi un nouvel éclairage à ce mouvement social sans précédent.

Quoi de mieux pour lancer la revue en ligne du CARHOP « Dynamiques. Histoire sociale en revue » qu’un dossier réalisé à partir de cette rencontre de mars 2016, dont l’objectif était de confronter l’approche socio-historique du CARHOP avec d’autres regards contemporains, qu’ils soient issus d’une démarche scientifique ou d’une expérience d’éducation permanente ? Le numéro zéro de « Dynamiques » est dédiée à ce dossier exceptionnel.

Dans une dynamique socio-historique, le CARHOP asbl, à travers la revue « Dynamiques », poursuit l’objectif de mener des projets collectifs sur différents thèmes de l’histoire sociale qui réunissent de manière inédite des expertises universitaires, suivant un dialogue interdisciplinaire, des savoirs de terrain, issus des milieux syndicaux, associatifs et des témoignages, qui constituent les sources de cette histoire. L’espoir est de faire émerger de cette cohabitation une démarche réflexive, critique et constructive, mais également des pistes d’action.