logo carhop

dynamiques preparer visite catalogue en ligne liens

image001

 

L'histoire de la démocratie culturelle est au coeur des deux études 2017 du CARHOP.

À découvrir ! cliquer ici

 

Marie-Thérèse Coenen

 Le Foyer intellectuel, une université populaire à Saint-Gilles (Bruxelles, 1901-1914).
couerture universit  

Depuis quelques années, des universités populaires fleurissent en Wallonie et à Bruxelles. Souvent soutenues par les autorités publiques, elles sont une réponse concrète aux politiques promues par l’Union européenne de la nécessité de formation tout au long de la vie. L’idée est cependant loin d’être neuve et ce concept plonge ses racines dans l’histoire sociale du 19e siècle. Prenant des formes multiples, les universités populaires naissantes poursuivent les mêmes objectifs d’émancipation et d’accès à la citoyenneté pour le monde ouvrier. 

C’est dans cet esprit qu’à Saint-Gilles en 1901, un jeune avocat, Alexis Noël, lance Le Foyer intellectuel. Œuvre multidimensionnelle développant des initiatives de tout ordre en matière d’éducation populaire, visant tous les âges et aspirant à toucher toutes les classes sociales, cette université populaire poursuit un idéal : l’union fraternelle des hommes et des femmes, sans distinction de classe avec une finalité formative et éducative.

À travers cet ouvrage consacré à la naissance et au développement de cette expérience originale s’étalant sur la période 1901-1914, nous invitons le lecteur à découvrir la philosophie qui sous-tend ce projet upeiste et qui contribue à écrire une page de l’histoire de l’éducation des adultes.

 

Christine Machiels (coord.)

La Faculté ouverte de politique économique et sociale (FOPES). Une expérience inédite de formation des adultes (1974-2016), Louvain-la-Neuve, PUL, 2017.
Fopes etudes  

En 2014, la Faculté ouverte de politique économique et sociale (FOPES) fête son 40e anniversaire. L’occasion est belle pour son    directeur, Pierre Reman, de lancer un chantier de recherches sur l’histoire de la FOPES, de sa création à aujourd’hui. Il confie la coordination du projet au CARHOP asbl. La recherche sur l’histoire de la FOPES s’ancre d’emblée dans le présent. Trois questions de départ impulsent la dynamique de réflexion : quels sont les principaux défis contemporains pour la formation des adultes ? Comment s’expriment-ils à la FOPES aujourd’hui ?

Quels regards, quels contextes socio-politiques et historiques peuvent éclairer ces défis ? L’écriture de l’histoire de la FOPES, est centrée sur les enjeux politiques et institutionnels du projet, regroupés en quatre périodes clés (1962-1973 ; 1974-1985 ; 1986-2000, 2001-2016). Au final, le CARHOP propose une analyse de la FOPES, comme une expérience inédite de formation des adultes, inscrite au sein d’une histoire de la culture perçue par le mouvement ouvrier comme un rapport de forces, qui met en jeu les notions de pouvoir, de démocratie, de justice sociale, d’inégalités culturelles et d’émancipation des travailleurs.

 

 

 

recherche

24227 bubka facebook24234 bubka twitter

Newsletter