Pages : • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13Accueil

Les travailleurs s'organisent




Syndicat des Mécaniciens, 1911, J. Bondas, Histoire anecdotique du Mouvement ouvrier au Pays de Liège, 1955.



«Sera punie d'un emprisonnement de huit jours à deux ans, et d'une amende de cinquante à mille francs, ou d'une de ces deux peines seulement, toute personne qui, dans le but de forcer la hausse ou la baisse des salaires, ou de porter atteinte au libre exercice de l'industrie ou du travail, aura commis des violences, proféré des injures ou des menaces, prononcé des amendes, des défenses, des interdictions, ou toute autre proscription quelconque soit contre ceux qui travaillent, soit contre ceux qui font travailler.»

«Il en sera de même de ceux qui auront porté atteinte à la liberté des maîtres ou des ouvriers, soit par des rassemblements près des établissements dans lesquels s'exerce le travail, ou près de la demeure de ceux qui le dirigent, soit en se livrant à des actes d'intimidation, soit en provoquant des explosions près des établissements dans lesquels s'exerce le travail ou dans les localités habitées par les ouvriers, soit en détruisant, ou en rendant impropres à l'usage auquel ils sont destinés, les outils, instruments, appareils ou engins de travail ou d'industrie.»


Soumis à des conditions de travail et de vie difficiles et en l'absence d'une législation destinée à les protéger (ils n'ont pas de droit de vote), les ouvriers se sentent isolés. Rapidement, des revendications, principalement salariales, voient le jour mais elles ne rencontrent pas souvent un écho favorable. Petit à petit, les travailleurs comprennent la nécessité de s'organiser et ce, grâce à l'action sur le terrain du mouvement socialiste. En 1885, le Parti ouvrier belge est fondé. Sa première revendication est d'ordre politique: il veut l'obtention du suffrage universel (un homme = une voix). Des améliorations sociales sont exigées: salaire minimum garanti, établissement de la journée des huit heures, abolition de l'article 310 du Code pénal qui punit les meneurs de grève, loi sur le contrat de travail... Le Parti socialiste va, dès lors, développer un réseau d'organisations capables de répondre à l'attente des travailleurs: création de mutuelles, de coopératives, de syndicats, de cercles ouvriers, ...


Inauguration de la première Maison du Peuple de Seraing,
J. Bondas, Histoire anecdotique du Mouvement ouvrier au Pays de Liège, 1955.

Pages : • 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13Accueil